Le travail respiratoire permet d’incarner son message avec puissance


Echange avec Catharina von Bargen


Catharina von Bargen est coach en respiration, voix et présence scénique. Elle travaille avec des dirigeants, des artistes et anime des stages de respiration. Elle est formatrice sénior en Transformational Breath®.



Marie : Tu travailles en tant que coach, sur la voix et la présence scénique de dirigeants notamment pour leurs prises de parole mais tu es aussi coach en respiration. Est-ce que tu peux m’expliquer le lien entre communication et respiration ? Et surtout comment tu t’en sers pour coacher tes clients.


Catharina : Chaque fois qu’on communique, on communique qui on est, on communique notre état d’être. Cela se fait automatiquement et la respiration y joue un rôle important. Car chaque petit stress ou émotion a un impact direct sur notre respiration. Par exemple, face à un choc émotionnel, on arrête de respirer. C’est une protection pour ne pas sentir ce qui est douloureux ou désagréable. Dans une moindre mesure c’est la même chose pour une situation stressante : le diaphragme se tend et cette tension fait que notre souffle se coupe, on ne peut pas communiquer de manière fluide et on ne peut donc pas véhiculer son message avec autant d’impact, au niveau purement de notre voix mais aussi au niveau de notre alignement.

Ce qui est génial avec la respiration c’est qu’il s’agit d’un processus semi-conscient. C’est-à-dire que nous respirons même si nous n’y pensons pas, mais si nous arrivons à conscientiser le processus et à libérer notre manière de respirer, nous pouvons avoir un impact direct sur notre état d’être et donc sur notre communication.

Pour les prises de parole et toute type de communication, j’apprends aux personnes d’utiliser leur respiration pour rester ancré, aligné, ouvert et présent. Parce que quand on est exposé comme par exemple lors d’une présentation, tous nos « vieux monstres » subconscients remontent à la surface. On a peur d’être jugé, rejeté ou de ne pas être à la hauteur. La respiration et surtout Transformational Breath® permettent d’un côté de mieux gérer ce stress qui vient en situation et de l’autre de libérer en amont les blocages qui nous sabotent de manière subconsciente.



M : Le concept d’alignement est quelque chose qu’on entend beaucoup dans le monde du développement personnel mais j’ai l’impression que dans le cas de la respiration ce n’est pas qu’une figure de style. Est-ce que tu peux m’expliquer ?


C : Non en effet. La respiration peut nous aider à nous aligner, bien sûr d’abord physiquement, mais aussi sur les autres plans.

Le souffle aligne de fait le mental, l’émotionnel et le physique. Tout est interconnecté.

En général on respire à 20 ou 30% de notre capacité pulmonaire. Ce n’est pas beaucoup ! Lorsqu’on ouvre la respiration et on respire de manière libre et détendue, tout le corps reçoit ce dont il a besoin, c’est le bénéfice d’une meilleure oxygénation. Le cerveau et la circulation sanguine marchent mieux et les toxines sont plus facilement éliminées. Sur le plan mental, nos pensées deviennent plus claires et la stabilité et la fluidité de notre respiration équilibrent aussi notre état émotionnel. Tout le système s’harmonise et s’aligne. C’est comme si on veut accorder un instrument : on obtient un son harmonieux et puissant seulement quand tout est aligné sur la même fréquence. C’est pareil pour notre système en tant qu’être humain. Et la respiration peut nous servir d' « accordeur » et ré-harmoniser les fréquences « dissonantes ».

Quand on respire de manière ample, ouverte et libre, on est aligné. Et quand on est aligné, on respire de manière ample, ouverte et libre. L’un est le miroir de l’autre. A ce moment, on est dans son plein potentiel. On est ouvert, littéralement et figurativement, et aligné avec son être profond et sa raison d’être. La voie est alors disponible pour vivre ce qui est le plus bénéfique pour nous, que ce soit au niveau physique, mental, émotionnel ou spirituel.



M : En quoi le fait de s’aligner impacte concrètement la communication des dirigeants avec lesquels tu travailles ? Que viennent-ils chercher dans tes formations ?


C : Clairement, quand je travaille avec les dirigeants, ils ne viennent dans un premier temps pas forcément pour le plan spirituel. Ils cherchent souvent d’abord des outils pour mieux gérer leur stress, mieux communiquer et avoir une présence scénique plus convaincante. Mais cela nous amène automatiquement sur un plan plus fondamental, surtout en utilisant Transformational Breath® qui fait plonger en profondeur.

Le travail respiratoire permet d’incarner son message avec puissance, d’incarner qui on est vraiment et d’inspirer à travers son propre exemple.

Cette authenticité est une clé cruciale pour être un vrai leader. Et le fait d’aider les dirigeants à s’aligner avec leur être profond est ce qui est peut-être le plus utile, parce que c’est cela qui fait que leur unicité soit pleinement mise au service de leur entreprise, de leur vision.

Nous avons tous des expériences de notre vie qui ont créé des restrictions qui se reflètent dans notre manière de respirer. Amener de la conscience sur le souffle permet alors de lever ces restrictions, de développer notre intelligence émotionnelle et d’avoir un impact sur notre manière de communiquer. La respiration particulière en Transformational Breath® amène à des états de conscience modifiés qui permettent d’accéder à des ressources auxquelles on n’a pas accès sinon. C’est comme si on prenait d’un côté du recul vis-à-vis de soi-même et se connectait à quelque chose de plus grand et de l’autre comme si on se rencontrait véritablement, en reconnaissant ses qualités profondes et en réalisant de ne plus avoir besoin de ses protections subconscientes. On voit alors plus clair : Qu’est-ce que je veux vraiment ? Pourquoi je suis là ? Qu’est-ce que je peux apporter et quel est le prochain pas à faire ?

Ce qui me tient à cœur c’est de faciliter les chemins de vie et les désirs des uns et des autres pour leur permettre d’exprimer leur plein potentiel et aligner la tête, le cœur et le corps pour être pleinement soi.



M : Quelle est ta méthode lorsque tu travailles avec des dirigeants ? Est-ce que certains exercices peuvent être pratiqués aussi “à la maison”, dans d’autres circonstances de communication ?


C : Quand je travaille avec des dirigeants, en dehors d’une séance complète de Transformational Breath® qui dure environ une heure, je leur donne des exercice simples à faire avant une prise de parole importante et souvent longue. Il faut des clefs pour bien incarner son message et communiquer de manière claire et puissante. On travaille d’abord l’ancrage par le corps, avec des exercices de posture et de présence corporelle dans lesquels on met sa conscience dans le corps pour sentir ses pieds, son assise et on peut travailler l’ancrage en respirant jusque dans le bas ventre, ce qui amène de l’enracinement et une voix qui porte bien. Le deuxième axe de travail, c’est l’alignement dans la verticalité. Le troisième, c’est l’ouverture. Enfin, nous travaillons la flexibilité, c’est-à-dire la manière dont je peux interagir avec les autres de manière fluide et flexible. Tous ces aspects sont intégrés dans le travail sur le texte à présenter. Ces exercices s’appliquent aussi pour des petits groupes, entre deux et dix personnes.

Tout est lié à une respiration ancrée et fluide car elle facilite la prise de conscience du corps et de nos émotions. Bien respirer amène aussi à la présence et permet de mieux écouter, d’être présent pour soi mais aussi pour l’autre. Parce que quand on est tendu c’est souvent le mental qui prend le dessus. On est emporté dans des pensées qui nous polluent et c’est souvent là qu’on se coupe de ce qui se passe ici et maintenant, ce qui se traduit par une coupure dans la respiration.

En général, nous avons tendance à respirer de manière trop rapide, trop haute et trop tendue. Ce qui est toujours utile, dans n’importe quelle circonstance et surtout quand on est stressé c’est de détendre le corps, de prendre des respirations plus profondes dans le bas ventre et de vraiment relâcher à l‘expiration.



Merci Catharina !


site web : www.catharinavonbargen.com